Accueil Montpellier Croix d'Argent | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


04.07.2012

Croix-d'Argent -Feu de poubelles: des bêtises qui coûtent chèr!

Un dimanche en fin d'après-midi par une belle journée. Une épaisse fumée noire s'échappe du quartier. Les voisins et riverains, sur le trottoir, contemplent, navrés, le désolant spectacle de la bêtise humaine en attendant l'arrivée des pompiers. Encore un feu de poubelle! Et malheureusement, une recrudescence ces derniers temps sur le secteur de la Croix d'Argent et Richemont II, stigmatisant le quartier de restes calcinés à cause d'un geste commis par une tête brûlée!
 
« C'est la quatrième fois que cet abris poubelles crâme! heureusement que le voisin a réussi quand même à sortir plusieurs conteneur. Et c'est nous encore qui allons devoir payer dans nos charges locatives! 1000 € par conteneur, 10 000 € pour refaire le toit de l’abri! ». La facture est salée! et ne parlons même pas de ceux qui découvrent un jour, leur véhicule vandalisé gratuitement par un pyromane inconscient des conséquences induites sur la vie professionnelle, économique et familiale des victimes.
 
Après la colère et l'indignation, l'attitude des résidants des logements collectifs d'Hérault Habitat fait naturellement place à la suspicion pour démasquer l'auteur de ce geste dégradant, qui pour ajouter à son cynisme, ne s'est laissé voir par aucun voisin pourtant tous, la fenêtre ouverte. On accuse d'abord les enfants qui jouaient dans le coin, puis dépités, on casse du sucre sur les jeunes: « ces voyous! » lance une habitante lasse de voir ainsi le quartier où elle vit depuis si longtemps!
 feu de poubelle Croix d'Argent
La faute à qui? Pourquoi un tel geste? La main invisible est-elle du quartier ou des environs? Est ce un mode de revendication à la manière et mémoire de la crise des banlieues, engageant le désarroi d'une jeunesse effrontée contre l'oublie politique? 
 
Pourtant ici, à la Croix d'Argent, on vit cordialement. L'entretien exceptionnel des extérieurs fait par les techniciens d'Héraut Habitat, nous permet de profiter toute l'année des plaisirs d'un jardin collectif: certains se regroupent à l'ombre d'un arbre pour papoter entre voisins, les plus jeunes y font des cabanes, d'autres y font des plantations florales pour le plaisir de tous...même les chats y ont élu domicile sans que cela ne gêne personne. Croix d'Argent, un quartier familial et agréable, proche des commerces et du tramway...
 
Evitant de tomber dans le piège des accusations faciles, du délit de faciès ou des amalgames inutiles, la seule chose que traduit ces gestes incendiaires dénués dans le contexte actuel de tout sens, c'est l'errance intellectuelle, l'immaturité d'un geste finalement très lâche et surtout, la marque d'un manque criant de cadre éducatif familial, l'unique habilité à enseigner le respect des biens collectifs et la valeur de leur entretien. Le vrai message, s'il en est un, de gestes devenus de banales bêtises, c'est certainement que dans notre entourage, il est des  êtres en mal de repères et d'activités épanouissantes, méconnaissant le sens du libre arbitre et du respect d'autrui.
 
 

08:54 Publié dans Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | montpelliercroixdargent | Commentaires (2) |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

j'aime bien vos commentaires un peu enfantins : airance intellectuelle, immaturité, banales bêtises
je dirais : personnes qui se moquent de tout, volonté de nuire, rien à faire du mal que l'on peut faire à son voisin, irrespect, ras le bol.... faut voir les gens qui traînent dans le quartier...que tout le monde connaît mais personne n'ose l'ouvrir de peur des représailles sur les voitures notamment....personne ne fait rien....si la police les interpelle, ils sont relâchés dans la foulée et les parents ? pas responsables ?

Écrit par : monpeliereine | 18.07.2012

J'habite la Croix d'Argent, et mon fils à 13 ans a fait brûler une poubelle avec un "copain".
Comme vous le dites, personne n'ose parler de peur de retrouver son véhicule dégradé. Pour ce qui me concerne, mon fils a reçut une bonne correction et n'a plus jamais recommencé.
C'était pour lui une façon d'être accepté par la bande de "copains" du quartier. Ila très vite compris, qu'il y avait d'autres façons de faire !

Écrit par : Léonard | 21.07.2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.