Accueil Montpellier Croix d'Argent | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


03.11.2016

Faites de la soupe !

Première édition de la fête de la soupe au jardin Demain samedi 5 novembre à partir de 14h.

fete_soupe_2016.jpg

Cette initiative gourmande et festive est l’œuvre du collectif Réseau Grand Croix d’Argent  avec notamment l’implication de l’APIEU, l’EHPAD Les couleurs du temps, le foyer Beaurevoir, l’Espace Famille et les Petits Frères des Pauvres.

Une idée originale portée d’autre part par l’association Mosaïque, déjà présente tout au long de l’année au jardin partagé du Lemasson dans le cadre de ses ateliers « jardins adaptés au seniors » tous les mardis matin.

En octobre 2015, le Jardin de Demain fêtait ses cinq années d'existence. Cette première édition de la fête de la soupe permet de poursuivre au sein du jardin la construction d’un lien entre jardiniers et habitants du quartier.
Sonia Trinquier, responsable de Mosaïque, s’est inspirée de la fête de la soupe de Florac dont elle avoue être une grande fidèle. L’objectif de la manifestation est bien entendu un projet participatif afin de rendre acteur les jardiniers et de créer un lien intergénérationnel mails il s’agit de plus de faire le lien entre le jardin producteur de légumes et une alimentation saine, en l’occurrence la soupe de légumes.
Sonia explique que : « N'ayant pas assez de légumes du  jardin à partager avec un grand nombre, nous allons en acheter et en récupérer chez les commerçants du quartier. Un autre aspect du concept est le partage et la découverte des soupes et de recettes de grand mères : il y a aura ceux qui viendront gouter les soupes des autres, ceux qui auront fait leur soupe chez eux et l’apporterons et ceux qui viendront participer collectivement sur place  à la préparation de la soupe des jardiniers  de 14h à 16h.

Au programme :
 - Animation musicales : Musique péruvienne, chorale Figuenote, Dj Alex
- Stand et animations sur le gaspillage alimentaire, le compost et découverte du jardin
- Jeux, landart et conteurs
- Dégustation des soupes  à 16h

A noter : Atelier de préparation de soupes -jeudi 3 novembre de 14h à 16h et vendredi 4 novembre de 09h30 à 11h30 – Renseignements à l'espace Famille 04 67 27 43 92
Association Mosaïque – soniatrinquier@mosaiquejardin.org 

Rendez-vous samedi 5 novembre  au jardin Demain dès 14h-   564 av Pedro de Luna – Tram 2 Lemasson.        

22:14 Publié dans Famille, Nature/Environnement | Lien permanent | montpelliercroixdargent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | |

12.11.2012

ECOhabitons, une autre idée du logement

 

Perspective Les grisettes.jpg

Après l’appel à  projets de la ville de Montpellier dans l’écoquartier des Grisettes et l’avis favorable de la SERM (société d'équipement de la région montpellliéraine), le projet « Les Grisettes » de l’association éCOhabitons franchit une nouvelle étape.

Habiter ensemble et autrement, voila la problématique posée par cette association qui a vu le jour il y a quelques années avec, pour volonté de départ, de réunir des familles cherchant des solutions d’habitat groupé à Montpellier et dans ses alentours. Avec le temps, l’association est devenue une pépinière de projets ayant pour points communs des préoccupations écologiques, bioclimatiques et de vivre ensemble.

Le groupe des Grisette ce sont donc 6 familles portées par le même objectif de mener à bien cet habitat en autopromotion, au pied de l’Agriparc du Mas Nouguier et desservi par le tram 2 « Les sabines ». A terme, ce devrait être un ensemble d’une dizaine de logements du studio au T4 sur 1100 m2 réservés avec des parties communes encore à imaginer comme une bibliothèque, une buanderie, des jardins collectifs, une salle des fêtes mais tout en gardant une complète ouverture sur le quartier et ses habitants.

groupe Les grisettes.jpeg

Actuellement, l’association est à la recherche de quelques familles supplémentaires afin de compléter le groupe. D’autre part, pour permettre la mixité sociale, éCOhabitons est en pourparler avec un bailleur social. La difficulté comme le précise Rodolphe Franceschi : « C’est de faire en sorte qu’il y  ait une véritable cohérence dans notre groupe car ce type d’habitat nécessite une certaine stabilité de ses habitants pour mener à bien et durablement le projet. »

D’ici peu, d’autres étapes seront à franchir: élaborer la structure juridique du programme, choisir un architecte et définir l’architecture elle-même, puis l’achat du terrain et le dépôt du permis de construire…  La livraison et l’emménagement sont prévus pour le début de l'année 2015.

éCohabitons – contact : www.ecohabitons.free.fr / 06 22 24 75 50

Groupe "Les Grisettes" : http://habitat-participatif-montpellier.blogspot.fr/

23.03.2012

A travers la ville - Responsabiliser au tri sélectif et lutter contre les décharges sauvages

C'est un coin de quartier, comme tant d'autres à travers la ville, à la lisière de la campagne, où se côtoient urbanisme et friche. Mais, et c'est de trop pour les riverains, le paysage fait place aussi aux dégradations et immondices. Ce constat, Emmanuel Lapalus, l'a très vite dressé, habitué ailleurs à d'autres us et coutumes. En effet, en comparaison avec d'autres grandes villes, on peut remarquer avec amertume que régulièrement, ordures, dégradations, encombrants, ou gravats de chantiers viennent polluer visuellement et organiquement, le cadre de vie de chacun. Certains bouts de quartier, loin des regards de touristes venus admirer la capitale occitane et sa biodiversité, sont de véritables décharges sauvages.
 

14122011304_1-2.jpg

A qui la faute? Certains montreront du doigt le libre arbitre et la responsabilité de chacun, accusant notamment le manque de sensibilité à l'environnement des habitants alentours. D'autres accuseront des chefs de chantiers peu scrupuleux préférant décharger illégalement loin des décharges payantes. Mais, toutes ces raisons occultent l'indispensable évaluation sur l'efficacité des mesures mises en place pour changer les choses.
 
Car dans le prolongement des difficultés à gérer nos déchets, on peut se demander si les collectivités mettent suffisamment d'espaces à disposition, de bac à recyclage, d'accessibilité à l'information et de sensibilisation à la cause...bref, un peu de trie et de cohérence dans leurs mesures politiques et distribution des tâches, s'imposent. Il semble qu'il y ait une vrai inégalité d'équipement sur le territoire! Et quand bien même les habitants se sentant concernés ont tenté de réagir auprès des pouvoirs publics, une vrai confusion existe entre les différents services qui se renvoient la responsabilité: « Adressez vous au syndic de la co-propriété... », « C'est à l'agglo ou aux services techniques municipaux, d'agir... » « Voyez avec les sociétés de traitement... »
 
Une réalité qui, sans intervention concrète, a malheureusement un vrai impact et dégrade la qualité de l'environnement et qui, par delà toute la communication publicitaire congratulée de notre municipalité, nécessite qu'on mette plus d'actions au service de la volonté! N'est ce pas ensemble, que citoyens de cette ville, représentants élus de Services Publics, politiques et techniciens, nous pourrons faire en sorte, que certains  territoires ne ressemblent plus à des No man's land?

18:21 Publié dans Nature/Environnement, Urbanisme | Lien permanent | montpelliercroixdargent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | |

22.01.2012

Croix d'Argent - Il taille dans le bois, portrait d'un authentique

 Portrait d'un authentique...
 
Christian Portal s'est lancé dans la sculpture il y a une dizaine d'année et pour lui comme pour les matériaux qu'il travaille, c'est un véritable recyclage!  Ancien ouvrier de l'Education Nationale à la retraite, il a longtemps travaillé dans l'entretien des établissements scolaires, l'as du bricolage, il touche à tout. Aujourd'hui son art est bien singulier, « comment faire quelque chose avec n'importe quoi? » au regard des tableaux fait uniquement à base de boites de conserves, qu'il entaille et soude pour faire des volumes, assemblant les poignées de portes, serrures cassées et autres boulons pour faire apparaître des corps...
 sculpter la cross de son fusil
Son inspiration, il l'a trouve dans la nature. Autodidacte, tenace, il montre son travaille à des connaisseurs qui ne s'y trompent pas, ce qui lui donne des ailes. Sans compter ses heures, il apprend tout sur le tas, préférant peindre sans les couleurs car il est daltonien. C'est une affaire de patience.
Alors il s'essaye à d'autres matières insolites tel que le béton cellulaire et dans ses trésors, un envol de canard sculptée dans la crosse d'un fusil. Une manière originale de personnalisée son arme de chasse. 
 
IMG_1618.JPGEn conciliant toutes ses passions, cet authentique a véritablement trouvé un moyen original d'habiller le fusil avec talent. Ce don, il exploite quand il se retire en Lozère où il retape une bergerie et installe son atelier. De retour au quartier, il réfléchit à faire des expositions et rendre public son travail artistique. Et rien de tel que de retrouver ses compères du club de boules, rue Marcel Paul, pour s'échapper une nouvelle fois et ajuster ses tirs comme il ajuste ses outils.

09:06 Publié dans Loisirs/Culture, Nature/Environnement | Lien permanent | montpelliercroixdargent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | |

04.01.2012

Ovalie - Les jardins du Rieucoulons

Un succès pour cultiver des légumes et la bonne humeur

Jardins familiaux,

 

Ils étaient une poignée de chanceux, mardi dernier, à recevoir en main propre, la clé de leur parcelle de terre à cultiver. Les jardins familiaux du Rieucoulon situés à proximité de la pagode bouddhiste de Montpellier, ont été inaugurés en présence de l'élu municipal dédié à la gestion des espaces verts, Monsieur Philippe Thines et de toute son équipe de techniciens. Près de 240 candidatures avaient été déposées en Mairie et il a fallu procéder par tirage au sort pour déterminer qui en serait les locataires. "Il y a de plus en plus de demandes car les personnes qui vivent en appartement veulent renouer avec le plaisir d'entretenir un jardin". Troisième site dédié aux jardins familiaux après les Grands Grès de Grammont et Malbosc, les jardins du Rieucoulon se fondent désormais bien naturellement au paysage. Les parcelles de 120 m2 chacune possèdent également un petit cabanon et une tonnelle, de quoi ranger ses outils. De la bonne terre a été apportée pour cet effet et l'attribution des lots se fait en échange de 9,5 € par mois. Une aubaine!

 

Maxime Lederman, un des doyens de 71 ans, a revêtu sa tenue de jardinier pour l'occasion: "le jardinage est ma passion. Depuis petit je travaille la terre. Ca me manquait!" Cet ancien agriculteur à la retraite, occupa une place de jardinier pour l'armée, ayant particulièrement à coeur de sculpter des motifs tapes à l'oeil en végétaux pour représenter les écussons des régiments. A croire que ce type de démarche fait rajeunir un homme, avant ses plantations légumières, il a prévu de préparer la terre avec un motoculteur!

 LUD_7924.jpg

Au vue de la demande croissante, les baux ont été attribué pour trois ans et une liste d'attente est d'ores et déjà mise en place au cas où certaines parcelles seraient délaissées. " Le succès de ces jardins familiaux réside surtout dans le fait que les gens tissent des liens, s'échangent des conseils mais aussi partagent, au dessus de leur petits grillages, des moments de plaisirs. C'est le respect des générations qui est en jeux au delà des joies et aléas du jardinage!" insiste le conseiller municipal. Un espace collectif est d'ailleurs ouvert au toutvenant, avec des tables de pique nique, un barbecue…

 

Non loin de là, la Maratonienne poursuit sa trajectoire de 42 km pour faire le tour de Montpellier et relier les jardins entre eux, pour le grand plaisir des cyclistes ou promeneurs. Si, quand le temps est à l'automne, la terre des 14 nouvelles parcelles est encore vierge, on se promet bien volontiers,  d'y revenir au printemps, pour voir éclore et murir végétaux et bohème.


 

10:35 Publié dans Evènements, Loisirs/Culture, Nature/Environnement | Lien permanent | montpelliercroixdargent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | |

24.10.2011

Lemasson- Le Jardin de Demain fête ses un an

Un bel olivier comme cadeau

 Il y a tout juste un an, jour pour jour, c'était vaguement un parking, derrière un HLM, où venait s'échouer des carcasses de voitures. En moins de 24h, ce petit coin de bitume perdu était devenu grâce à l'investissement des habitants et l'accompagnement du collectif de paysagistes Coloco, un vrai petit coin de paradis. Une opération soutenue par la mairie et citée en exemple parmi les jardins partagés.

Lemasson, jardin partagé

 Alors le Jardin de Demain méritait un anniversaire en présence de tout ceux qui s'attèlent à l'entretenir au cours des saisons. "Toute l'année nous semons des fleurs et de l'amour!" témoigne une membre de l'association Du Soleil au Lemasson, créée par les habitants.

DSCN0897.JPG Pour Miguel Georgieff, ancien coordinateur de la fabuleuse aventure, ce jardin situé aux abords de l'arrêt de tramway Lemasson, a une particularité : "Le jardin est entièrement investi par les habitants qui se sont vraiment appropriés les lieux en pleine autonomie. En un an, il n'y a eu aucune dégradation, que des initiatives constructives, et bien sûre l'usure due aux intempéries. Aujourd'hui, je leur donne un coup de main en ami, en bénévole car leur démarche est exemplaire!"

Pour l'anniversaire de leur jardin, les habitués, jeunes et moins jeunes, avaient même prévu des cadeaux, mobilisant les différentes collectivités, les sponsors et les partenaires associatifs. Alors en présence de Christophe Morales, conseiller général du canton, ils ont semé un bel olivier offert par la mairie et un pêcher, offert par Simply, et, c'est en musique, qu'ils ont agrémenté le jardin d'une quantité de bulbes et plantes à fleurs!  Tel un beau bouquet de fleurs, se dégageait un parfum de douce vie de cette multitude de mains mobilisées ce jour là pour gratter la terre.

Que de rires, de bonheurs partagés, de libertés, de respects entres toutes les générations se côtoyant...

Nathalie Molina, présidente de l'association témoigne : "Nous avons toujours voulu créer une association sur le quartier du Lemasson, car dans ce quartier, il y a beaucoup de difficultés. Le jardin est un véritable outil qui nous permet toute l'année de créer des liens." Pris en mains par quelques personnalités investies localement et dont la motivation sans faille, est contagieuse, le jardin De Demain se savoure, se délecte de liens humains qui, comme le végétal, se cultive.

DSCN0904.JPG

L'APIEU y organise tous les samedis matin, des ateliers d'initiation à l'environnement urbain. Certains ont même pris l'initiative d'y fêter des anniversaires. Venez rejoindre l'association Du Soleil au Lemasson en contre parti d'une modeste adhésion. Mais déjà l'association ne perd pas de vue d'étendre la démarche car lorsqu'elle en était encore à l'étape expérimentale, il était question de faire des jardins dans plusieurs patios du Lemasson. Car après la rénovation des habitats collectifs entamée par les ACM, les partenaires étaient d'accord pour soigner également les extérieurs favorisant pleinement l'ambiance du cadre de vie.

Plus d'infos : 06 30 93 76 37 

27.04.2011

A travers la ville, une journée de joie à la neige

Pour les centres de loisirs de différents quartiers de la ville encadrés par les Francas.

 Dans le cadre d’un projet de découverte de la région, l’association des  Francas de l’Hérault a organisé mercredi 9 février 2011 une journée neige sur les pentes du Mont Aigoual à la station de ski de Prat Peyrot. Ceux sont  plus de 100 enfants issus des Centres de Loisirs Educatifs des quartiers de la Croix d’Argent et de la Paillade à Montpellier et de Lunel Viel, Saint Just, Saint Christol,  qui se sont donnés rendez-vous pour cette superbe journée ensoleillée.

Francas luge.jpg

Dans le car, l’ambiance était à l’excitation et aux cries de joies à l’apparition des premières plaques de neige.Les enfants de 6 à 12 ans, tous équipés d’une luge et encadrés par leurs équipes d’animateurs, ont dévalés les pentes enneigées durant toute la journée.

Certains de ces enfants n’avaient pas la possibilité d’aller aux sports d’hiver et c’est  à cette occasion qu’ils ont pu découvrir et se familiariser aux plaisirs du contact de la neige et tous ses jeux possibles.Une belle expérience à renouveler l’an prochain.

Bon à savoir :

Il reste des places pour le centre de loisirs des primaires ! Pour les parents qui cherchent comment occuper leurs bambins de façon pertinente et éducative pendant les vacances, les Francas organise un accueil à partir de 7h45 du centre socio culturel de la Paillade et de la Croix d’Argent. Un bus enmène alors la joyeuses troupe chaque jour, sur la base de loisirs de la CAF à la Grande Motte. Pour des tarifs adaptés au plus grand nombre (tarifs adaptés au quotient familiaux avec la prise en compte des bons Caf « aide aux loisirs »), les enfants se verront offert le repas et le goûter. Les locaux refaits à neufs sont situés au milieu d’une pinède de 4 hectares, à proximité des plages. L’idéal pour les activités de plein air, les jeux, toute expression de bonne humeur… Vives les vacances qui approchent à grands pas !

Contact : Les Francas de l’Hérault 04 67 06 82 80

14:28 Publié dans Associations, Jeunesse, Loisirs/Culture, Nature/Environnement | Lien permanent | montpelliercroixdargent | Commentaires (0) | Tags : francas |  Facebook |  Imprimer | | |